Thibaud Assier de Pompignan, entrepreneur engagé

Photo de Thibaud Assier de PompignanFondateur et président de la société Ecofip, Thibaud Assier de Pompignan est un chef d’entreprise qui a réussi le pari d’associer ses compétences en matière d’investissements financiers et son attachement à l’Outre-mer. Retour sur son parcours, de l’homme à l’entrepreneur engagé.

Le parcours de Thibaud Assier
de Pompignan

Originaire de Martinique, Thibaud Assier de Pompignan s’intéresse très tôt à l’économie et la finance. Il choisit de poursuivre des études dans ces domaines à l’Université Paris-Dauphine.

Il débute sa carrière en tant qu’auditeur et intègre le cabinet d’audit PricewaterhouseCoopers (PwC), puis rejoint en 1991, Alcatel Alsthom, futur géant des télécommunications, en tant que Responsable du contrôle de gestion des filiales. Fort de ces premières expériences réussies et porté par l’envie d’agir pour sa région d’origine, il devient, en 1994, Directeur associé d’une société d’investissement spécialisée sur les lois Pons et Paul, dispositifs de défiscalisation dont l’objectif est de favoriser les investissements en Outre-mer, grâce à une réduction d’impôt sur les achats de biens productifs dans ces territoires.

Pendant 8 ans, Thibaud Assier de Pompignan réalise ainsi de nombreux montages d’opérations de défiscalisation dans les DOM-COM, se forge une solide compétence et construit son réseau. C’est aussi, pour lui, une façon de mettre à profit son savoir-faire dans le développement socio-économique des territoires ultramarins.

Après le vote de la loi Girardin en 2003, Thibaud Assier de Pompignan crée sa propre société et lance Ecofip. Il a pour ambition d’en faire une référence en matière d’investissement en Outre-mer, experte en défiscalisation Girardin. Sans surprise, fidèle à ses origines, et pour être au plus proche du terrain, il choisit d’implanter le siège social d’Ecofip en Martinique.

ECOFIP : des solutions sur-mesure
et sécurisées dans le cadre de la loi Girardin.

Le dispositif Girardin Industriel a pour but de faciliter l’acquisition d’outils industriels par les entreprises situées dans les DOM-COM. Pour ce faire, des fonds sont collectés auprès d’investisseurs qui souscrivent et détiennent des parts de capital d’une à plusieurs Sociétés en Nom Collectif (SNC), créées et gérées par un « monteur » comme Ecofip, pendant 5 ans. En contrepartie, les investisseurs bénéficient d’une réduction d’Impôt sur le Revenu (IR), en une seule fois, l’année suivante le versement, comprise entre 110 % et 120 % du montant investi. Cet effet de levier, renouvelable tous les ans, permet de moduler son investissement selon l’évolution de son impôt, et en fait l’un des dispositifs de défiscalisation parmi les plus puissants.

Les atouts d’ECOFIP
Ecofip, est avant tout une entreprise de terrain.
La société dispose d’un ancrage territorial solide, au travers de ses 80 collaborateurs répartis sur 7 agences dans les DOM-COM en Martinique, Guadeloupe et Iles du Nord, Réunion, Nouvelle-Calédonie, Polynésie française et en Guyane. Cette proximité est un atout majeur dans la connaissance des économies locales et pour le suivi des projets. En effet, comme le rappelle Thibaud Assier de Pompignan : « Le rôle d’Ecofip ne se réduit pas au montage des dossiers. Les équipes d’Ecofip assurent leur gestion et leur suivi tout au long de la durée d’exploitation des investissements, généralement de 5 ans. ». Deux bureaux en métropole (Paris et Lyon) complètent la structure.

Ecofip, c’est aussi une expertise et une expérience reconnue : 1,5 milliards d’euros investis sur les dix dernières années dont 160 millions en 2019 sur 2 700 entreprises, 450 Conseillers en Gestion de Patrimoine partenaires et près de 0 % de redressement fiscal pour les dossiers de l’entreprise, preuve d’une gestion rigoureuse.

Ecofip, ce sont surtout des opérations d’investissements maîtrisées et sécurisées. La sélection des exploitants et des biens à financer est effectuée par des équipes pluridisciplinaires, selon des critères stricts (antériorité de l’opérateur, présence sur place, solvabilité, etc.).
De plus, la mutualisation et la diversification géographique des investissements sur plusieurs sociétés et une trentaine d’exploitants environ à chaque fois, permettent une sécurité maximale.
Ecofip dispose, par ailleurs, d’un ensemble de garanties et d’assurances pour protéger l’investisseur et sa réduction d’impôt, notamment contre les erreurs potentielles de montage, en cas de défaillance de la garantie RC de l’exploitant ou en cas de remise en cause de l’avantage fiscal liée à une éventuelle fraude de l’exploitant.

Enfin, l’activité d’Ecofip s’appuie sur des valeurs fortes en faveur des opérateurs locaux, en leur permettant d’acquérir des biens industriels neufs à moindre coût ou au travers d’un accompagnement personnalisé dans le suivi de leur dossier. Grâce à ces investissements, l’entreprise contribue à l’essor socio-économique des régions ultramarines et à la sauvegarde et la création de milliers d’emplois.

Thibaud Assier de Pompignan s’engage au-delà d’Ecofip

En dehors de sa société, Thibaud Assier de Pompignan s’implique dans différents engagements au niveau local pour encourager le développement économique ultramarin. La Journée Outre-mer Développement (JOMD) en est un parfait exemple. Il est aussi membre de Contact Entreprises et de la Fédération des entreprises d’Outre-mer et soutient des entrepreneurs face aux problématiques et enjeux liés à ces territoires. Par ces actions, tant au niveau professionnel que personnel, Thibaud Assier de Pompignan marque ainsi son attachement pour les DOM-COM.